Travailler à votre compte au Portugal

Ce que vous devez savoir pour démarrer une entreprise au Portugal / Unsplash
Ce que vous devez savoir pour démarrer une entreprise au Portugal / Unsplash
24 avril 2019, Marilia Poiares

Les formalités administratives et la bureaucratie peuvent être un obstacle pour tout étranger qui vit au Portugal et qui connaît à peine la langue. Il faut être capable de comprendre tous les documents qui vous sont remis car la paperasserie liée à la création d'une entreprise au Portugal est l'une des plus épuisantes du monde occidental (pire encore que celle de la France et de l'Espagne).

Depuis que le Portugal a rejoint l'U.E., les procédures et les réglementations se sont améliorées, mais nous vous recommandons tout de même de vous armer de patience si vous envisagez de créer votre propre entreprise au Portugal.

Le Portugal est un pays de petites entreprises, de commerçants indépendants et d'entreprises familiales qui emploient la majeure partie de la population. Si vous envisagez de vous lancer, le meilleur endroit pour demander de l'aide et des informations est la chambre de commerce locale (« Câmara do Comércio ») et la mairie (« Câmara Municipal »).

Travail indépendant

Si vous êtes citoyen de l'U.E. ou résident permanent avec une carte de séjour (« Autorização de Residência »), vous pouvez travailler en tant qu'indépendant / commerçant indépendant au Portugal.

Si vous souhaitez exercer une profession ou un métier au Portugal, vous devez remplir certaines conditions légales et être enregistré auprès de l'organisation compétente. En vertu de la loi portugaise, un travailleur indépendant peut demander un statut officiel ; il est illégal de simplement accrocher une affiche et de créer une entreprise.

Les membres de certaines professions et de certains métiers doivent posséder des qualifications et des certificats professionnels reconnus au Portugal et sont généralement tenus de passer un examen écrit en portugais. Ces qualifications sont extrêmement importantes dans des domaines comme le droit, par exemple.

En tant qu'indépendant, vous ne bénéficiez pas de la protection d'une société anonyme en cas de faillite de votre entreprise, mais vous pouvez bénéficier d'avantages fiscaux. Il peut être avantageux de fonctionner comme une société à responsabilité limitée telle qu'une « Sociedade por Quotas (Lda) ».

Demandez conseil à un professionnel avant de décider d’opérer en tant qu’exploitant individuel ou de créer une société au Portugal, car les conséquences en termes de sécurité sociale, d’impôts, etc., sont considérables. Tous les travailleurs indépendants doivent s'inscrire aux fins de l'impôt sur le revenu, de la sécurité sociale et de la TVA (« IVA »). Toute personne ayant un revenu au Portugal requiert un numéro d'identification d'étranger (« número de contribuinte »), disponible auprès de votre bureau des impôts local (« Departamento de Finanças »).

À quoi s'attendre

La plupart des hommes d’affaires indépendants portugais travaillent de longues heures (surtout dans le secteur de l’hôtellerie), avec très peu de jours de congé et peu de bénéfices financiers.

Le travail indépendant est un excellent moyen (du moins en théorie) d’organiser votre emploi du temps sans dépendre de la volonté de vos patrons et de mener une vie plus libre (et moins stressante).

Cependant, si vous voulez gagner de l'argent, vous devez commencer par un plan petit et gérable qui vous permet de respecter le budget. Préparez-vous à passer quelques années à vous adapter, à vous établir et à dépenser un peu plus que ce que vous gagnez pour lancer l’entreprise. Assurez-vous également que vous en avez assez pour vous en sortir jusqu'à ce que vous commenciez à générer des bénéfices, en particulier si vous louez ou si vous investissez dans une propriété au Portugal.

Employés

Embaucher des employés ne doit pas être pris à la légère et doit être envisagé avant de démarrer une entreprise. Vous devez signer un contrat en vertu du droit du travail portugais et les employés jouissent de nombreux droits. C'est également un processus très coûteux car vous devez considérer qu'en plus des salaires, vous devez généralement payer des cotisations de sécurité sociale plus 14 mois de salaire par an, cinq semaines de congés payés annuels et environ 14 jours fériés payés.

Conseils juridiques

Avant de créer une entreprise ou d’entreprendre des transactions commerciales au Portugal, il est important de consulter un avocat afin d’éviter des pénalités.

Des conseils juridiques spécialisés sont également nécessaires pour tirer pleinement parti des avantages fiscaux et commerciaux et pour donner un sens à toutes les règles et réglementations. Il est impératif de s'assurer que les contrats sont clairement définis et hermétiques avant de faire un investissement, car si vous êtes impliqué dans un litige, il faudra probablement des années pour le résoudre.

Avant de démarrer une entreprise au Portugal, vous devriez obtenir les conseils d’un avocat (« advogado ») et d’un comptable (« contabilista »). De nombreux étrangers ont également recours à un intermédiaire, qui sert de médiateur entre eux et la bureaucratie. Cela illustre parfaitement le système portugais, qui est si compliqué qu'il est nécessaire d'employer un expert pour faire l'intermédiaire avec le gouvernement !

De nombreux avocats, comptables et agents portugais parlent l'anglais et d'autres langues, en particulier dans les zones de villégiature, vous pourrez donc trouver de l'aide même si vous ne parlez pas portugais.

Eviter les escrocs

Outre les problèmes avec les autorités portugaises, les criminels de toutes sortes sont malheureusement assez fréquents, surtout dans les zones touristiques. Vous devriez toujours avoir une petite dose de suspicion à l'égard des motivations des personnes avec lesquelles vous faites affaire, en particulier vos compatriotes.

Il est généralement préférable d'éviter les partenariats, car ils fonctionnent rarement et peuvent être catastrophiques. En général, vous ne devez faire confiance à personne et ne rien signer ou payer avant de faire vérifier le contrat par un avocat.

Dans la plupart des cas, il est préférable de faire affaire avec une société portugaise établie de longue date, qui a des racines dans la communauté locale (et donc une bonne réputation à protéger), plutôt que vos compatriotes.

Referrer media
Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista