Les étrangers dépensent en moyenne 171 000 euros pour acheter une propriété au Portugal, soit 58% de plus que les Portugais

Tania Mousinho / Unsplash
Tania Mousinho / Unsplash
7 octobre 2019, Rédaction

La présence d'étrangers sur le marché immobilier portugais est en augmentation. Les citoyens non-résidents non seulement achètent plus de maisons, mais paient aussi davantage. L'année dernière, les étrangers ont acheté 8,2% de l'ensemble des biens vendus au Portugal, payant en moyenne plus de 171 000 euros pour chaque bien, soit 58% de plus que la valeur moyenne des transactions immobilières dans le pays (environ 108 000 euros).

Selon les données de l'Institut national de la statistique (INE), l'année dernière, 242 000 logements ont été vendus au Portugal, pour un montant total négocié supérieur à 26 000 millions d'euros. Près de 20 000 de ces propriétés ont été achetées par des non-résidents, pour une valeur totale de 3 400 millions d'euros, soit 8,2% de la valeur totale des propriétés commercialisées et 13% de la valeur totale des ventes réalisées au cours de cette période.

Les Français ont acheté le plus grand nombre de propriétés du pays (19,7% de la valeur totale), suivis des Britanniques (16,9%) et des Brésiliens (8,3%). Malgré cela, le bureau des statistiques souligne la valeur moyenne élevée (297 000 euros) des propriétés vendues aux Chinois, presque six fois supérieure à celle du marché dans son ensemble (53 000 euros). En effet, les citoyens résidant en Chine ne sont responsables que de 5,1% des transactions immobilières avec des étrangers, mais ce sont eux qui investissent le plus par habitant.

Le nombre de maisons vendues à des non-résidents pour une valeur égale ou supérieure à 500 000 euros a également augmenté, ce qui représente 7,2% du nombre de maisons achetées par des étrangers. Un scénario qui est encore largement guidé par le programme de visas d'or.

« Essentiellement, à partir de 2013, le nombre et la valeur d'immeubles acquis par des non-résidents d'une valeur égale ou supérieure à 500 000 euros ont été ceux qui ont connu la plus forte croissance au Portugal, plus du double en nombre et presque le double en valeur  par rapport à l'année 2012. En 2014, cette croissance s'est accentuée, principalement en valeur, ces immeubles représentant près de la moitié de la valeur totale des immeubles acquis par les non-résidents cette année-là. Il convient de noter que c'est au cours de ces années que les permis de séjour au Portugal pour les activités d'investissement - ARI, communément appelés « visas d'or » - ont été initiés en termes effectifs, indique le rapport.

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Prêt pour trouver la maison de vos rêves ?

Trouvez des maisons à vendre et des locations à long terme sur idealista